L’aménagement paysager : un bon investissement

Un bon aménagement paysager permet de jouir pleinement de votre terrain pendant la belle saison. C’est aussi un bon investissement quand vient le temps de la revente. Un terrain bien entretenu et agréable à l’oeil se vendra plus. L’aménagement paysager reste après tout l’un des éléments les plus visibles de votre maison!

Sujets : Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec , Régie du bâtiment du Québec

Non seulement doit-il être esthétique; il doit aussi être fonctionnel. Un bon plan doit tenir compte de vos besoins, de leur évolution, de la composition du sol et de l’entretien requis. Inutile par exemple de concevoir des plates-bandes dignes d’un jardin ‘exposition pour quelqu’un qui n’aime pas le jardinage.  Selon Marc Tassé, un spécialiste en aménagement paysager membre de la bannière Réno-Maitre de l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec, l’aménagement paysager représente de 20 à 30% de la valeur d’une maison. «Ce n’est pas une dépense, mentionne-t-il, c’est un investissement.»

«Far West» de l’aménagement paysager

Notre expert déplore cependant que le consommateur soit quelque peu laissé à lui-même dans le secteur de l’aménagement paysager. «Contrairement au secteur commercial, il n’y a pas de licence de la Régie du bâtiment du Québec. Tout un chacun peut acheter un camion, une brouette et une pelle et s’improviser paysagiste.» Mieux vaut donc s’informer, obtenir des références et exiger une certification ou une recommandation d’un organisme reconnu avant de signer un contrat. L’entrepreneur qui vous fait un bon prix ne sera peut-être pas là dans quelques années quand son travail sera à refaire, peut-être même ne finira-t-il pas les travaux, faute d’argent! Manque de compétence, manque d’expérience et de surveillance sur les chantiers, Marc Tassé est souvent appelé à reprendre (et parfois même à terminer) les travaux des autres. Quand on investit quelques milliers de dollars dans l’aménagement de son terrain et qu’il faut tout reprendre, la facture s’avère salée, que l’on doive défaire par exemple des murets, des allées ou le pourtour d’une piscine. Ce sont malheureusement les clients qui paient pour les erreurs de leur fournisseur. 

Règles de l’art

Comme dans tout domaine, il y des normes, des codes et des directives du fabricant à respecter, les règles de l’art en somme. Notre expert donne comme exemple les allées en pavés imbriquées qui se défont quelques années après leur pose. Bien souvent, les bordures de retenue recommandées par le fabricant n’ont pas été installées sur les côtés : plus rien ne retient les pierres et l’ouvrage s’affaisse. Un autre problème que l’on voit trop souvent encore demeure l’existence d’une pente négative vers l’immeuble, ce qui signifie que l’eau se dirige vers la maison et peut entrainer des dommages importants. L’eau peut s’infiltrer à l’intérieur, surtout avec les pluies diluviennes que nous connaissons depuis quelques années. Une telle situation se corrige pourtant beaucoup plus facilement avant que terrasse, cabanon, piscine ne trouvent leur place sur le terrain. Bien peu de gens savent que certaines municipalités exigent un plan de drainage avant la construction et un rapport, une fois la construction terminée afin d’assurer la bonne gestion des eaux. Cette étape est parfois sautée et l’on se retrouve avec  des problèmes très couteux après quelques années

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s